Sauvez votre intestin et repartez sur de bonnes bases avec ces 10 conseils pratiques

Aussi appelé deuxième cerveau du corps humain, notre intestin nous joue parfois des tours. Composé de plus de 100 000 milliards de bactéries, l’ensemble de ses réactions chimiques et hormonales joue un rôle essentiel pour notre santé, notre humeur et notre longévité. Au-delà de ses fonctions d’absorption et de digestion, l’intestin est un organe immunitaire majeur : un intestin sain et entretenu vous garantie un système immunitaire efficace.

« Toute maladie commence dans l’intestin », nous disait déjà Hippocrate il y a plus de 2000 ans.

Problèmes fréquents et causes associées

Que celui qui n’a jamais rencontré de problèmes de digestion lève la main ! Votre corps vous a certainement déjà envoyé des signes de détresse, non ? Diarrhées, constipation, ballonnements, changement d’humeur, douleurs abdominales, ulcères, reflux, brûlures d’estomac…

Les problèmes dus à un intestin en mauvaise santé sont multiples, depuis les simples troubles de la digestion jusqu’à la rupture complète des barrières de défense de l’organisme. La science d’aujourd’hui estime que plus de 200 maladiessont liées à un déséquilibre de la flore intestinale.

  • des maladies digestives chroniques comme la perméabilité intestinale, le syndrome du côlon irritable, maladie de Crohn
  • des maladies liées au métabolisme comme le diabète, l’hypertension et l’obésité
  • des maladies infectieuses comme la diarrhée, le rhume, la grippe, la gastro-entérite
  • des maladies de la peau comme l’acné, l’eczéma, l’herpès, le psoriasis
  • des cancers, en majorité celui du côlon

Parmi les causes d’une inflammation chronique des intestins, on compte :

  • le stress qui modifie les activités nerveuses et musculaires du tube digestif mais également l’activité des hormones et des neurotransmetteurs. Sous l’effet d’un problème qui tourne dans votre tête, d’une mauvaise nouvelle, d’un environnement stressant lors de votre repas, le stress va augmenter la sécrétion des glandes du tube digestif, et c’est ainsi que l’acidité augmente
  • une alimentation déséquilibrée, les fritures, les aliments riches en graisses saturées, les produits laitiers en trop grande consommation, le gluten, trop de café, trop d’alcool, trop de viande…
  • la pollution qui attaque le système immunitaire, les perturbateurs endocriniens dans les graisses animales, les emballages plastiques, les pesticides, les additifs alimentaires, les exhausteurs de goût
  • les médicaments qui sont en majorité trop agressifs pour le tube digestif comme les anti-inflammatoires, les antibiotiques, les anticoagulants, l’aspirine
  • le tabac qui favorise les ulcères, les pathologies inflammatoires et les cancers du tube digestif
  • le manque d’activité physique

Toutes ces causes rendent votre intestin sensible, malpropre et votre système immunitaire faible, ouvert à toutes sortes de maladies infectieuses et inflammatoires.

 

Protégeons nos bonnes bactéries

Notre intestin a besoin de bonnes bactéries pour être protégé, pour bien fonctionner, calmer l’inflammation, optimiser la digestion et renforcer les cellules du système immunitaire qui se situe pour 85% d’entre elles, dans l’intestin.

Nous disposons déjà d’une armée de plusieurs milliards de bonnes bactéries qu’on nomme la flore intestinale ou la microbiote. En principe, cette microbiote est capable de protéger la paroi de l’intestin contre les envahisseurs, elle s’assure que le système digestif soit en bon état et permet de digérer en absorbant correctement les nutriments.

L’alimentation moderne et le stress psychologique et environnemental perturbent le bon fonctionnement de cette flore.

Il est donc impératif de garder ou de renforcer cette armée de bactéries pour rester en bonne santé, de bonne humeur et vivre le plus longtemps possible en mangeant des produits que nous allons voir un peu plus loin.

Afin d’entretenir nos locataires, il est indispensable de consommer des produits non agressifs pour notre corps, biologiques, de saison, non raffinés, non industriels, issu d’animaux élevés au grand air, nourris et abattus de façon responsable. Augmenter sa consommation de fruits et légumes et, si vous ne le faites pas encore, complémentez-vous en vitamines et minéraux.

 

10 conseils pour avoir des intestins en bonne santé et évitez les problèmes digestifs 

 

  • Méfiez-vous du lait et des produits laitiers. L’intolérance au lactose est une cause majeure d’inflammation de l’intestin. Pourquoi ne pas réduire ou exclure de votre alimentation le lactose durant quelques jours pour constater les résultats ?
  • Méfiez-vous des produits à base de gluten. La maladie coeliaque ou l’intolérance au gluten toucherait une personne sur cent. En revanche, la sensibilité au gluten touche beaucoup plus de personnes et vous en faites peut-être partie. Les symptômes sont proches de ceux de la maladie coeliaque (maux de tête, douleurs articulaires, troubles de la concentration…) Tout comme pour le lait, un bon moyen de savoir si vous êtes sensible au gluten est de réduire et d’exclure votre consommation de blé moderne pendant quelques jours.
  • Travaillez sur votre cohérence cardiaque. Inspirations longues par le nez pendant 5 secondes en gonflant votre ventre et expirations longues par la bouche 5 secondes en rentrant votre ventre. Appliquez ces respirations deux à trois fois par jour pendant 5 minutes et avant de manger pour détendre la région abdominale et l’estomac.
  • Fractionnez vos apports dans la journée pour éviter les repas copieux, indigestes, et augmenter votre métabolisme de base et maintenir votre taux de sucre stable dans le sang (insuline).
  • Tâchez de vous mettre à table dans de bonnes conditions, sans stress, en prenant un petit moment pour vous avant chaque repas. Prenez également le temps de mâcher les aliments, ce sera du travail en moins pour votre estomac.
  • Consommez des aliments anti inflammatoires ; beaucoup de végétaux riches en magnésium, en vitamine B, en polyphénols, des oléagineux, des huiles d’olive extra vierges et de colza, du curcuma, du clou de girofle, de l’ail, des oignons, des herbes, du chocolat noir à plus de 70%, du thé (surtout vert), des infusions.
  • Consommez au moins 3 fois par semaine des poissons gras (saumon, truite, flétan, maquereau, hareng, sardines) des crustacés et des fruits de mer riches en oméga 3 et en magnésium.
  • Le soir, évitez la viande et les repas copieux. Cela perturbe votre système digestif, votre sommeil et engendre une prise de graisse.
  • Consommez des smoothies à base de légumes/fruits, de bonnes graisses et de protéines (végétale ou whey proteine en poudre bio). Sous cette forme, vous préserverez les bonnes molécules, les antioxydantes et les vitamines.
  • Prenez soin de votre flore buccale en réalisant des bains de bouche à base d’huile de coco et huile essentielle. (article ici). Vous limiterez les infections de type sinusite, rhino-pharyngite, infections orl, prolifération de mauvaises bactéries.

 

A votre santé !

Thomas

 

EnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire